Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Daniel Conversano

Nous nous battons pour nos enfants.

Nous nous battons pour nos enfants.

J'ai remarqué un truc : les gens du système se présentent avec une position ou un projet positif, alors que les "dissidents" se présentent toujours selon ce qu'ils critiquent particulièrement.
On est "dissident" parce qu'on est anti-ceci ou anti-cela. C'est une erreur, à mon sens.
Cela fait partie de la mentalité de loser, de perpétuel aigri, de négativiste se définissant toujours par référence à autre chose... qui plombe la droite depuis toujours.


Les gauchistes ont compris, eux : ils détruisent, pourrissent, foutent le bordel intégral, mais ils se présentent constamment comme pro-ceci ou pro-cela.

La destruction de l'autorité légitime, pour eux, c'est "l'émancipation".

L'imposition de la théorie du genre c'est "la tolérance", "la fierté", "un droit", "disposer de son corps"... du bullshit, du cadrage langagier, mais ÇA MARCHE.


Il faut impérativement qu'on se définisse comme pro-quelquechose, pour pouvoir exister politiquement et être motivés. Les petites révoltes temporaires contre ceci ou cela (coucou LMPT) sont destinées à voir leur mouvement brisé, même quand elles marchent très bien pendant un temps. LMPT a débouché sur quoi? Le Jour de Colère a débouché sur quoi? Politiquement parlant : RIEN.


Je me définis comme pro-blancs, pro-peuples européens, pro-aryens, pro-famille traditionnelle, pro-autonomie pour nous, communautariste blanc... en quête de transcendance, de réussite, de dignité, de vérité. Tous les mots là-dedans sont positifs. Et ça a une influence sur ce que je fais dans la vie de tous les jours.


Certains vont encore me les briser ("oé t kun suce bite tu veu repassé ds vive le rope nik conversano"), mais Daniel Conversano est l'une des rares exceptions que j'ai vue à cela dans la mouvance en France : Vive l'Europe, les rencontres entre natios, la recherche de femmes de qualité à l'Est ou ailleurs dans le monde blanc... tout cela, c'est positif. Tout cela c'est de l'agir basé en nous-mêmes (et pas juste un prurit de critique contre une initiative des mondialistes, je dis bien DES INITIATIVES, les gauchistes sont des enculés mais ils sont ACTIFS et pas juste réactifs, eux).


Mettre en exergue la négativité du gauchisme, ressasser tout ce que le gauchisme détruit, non pas sur un mode de pleurniche aigrie, mais sur un mode offensif qui appelle au rétablissement du Bien sur Terre, permettra déjà d'inverser les positions.
En attendant, travaillons sur nous-mêmes. Pas besoin de s'appeler Macron pour positiver.

Si la France, ou le patron ou même la pute avec qui vous sortez vous en empêche, qu'ils aillent se faire mettre, c'est vous et vous seul(s) qui comptez. Et le monde est peuplé de gens biens (hommes et femmes) vers qui il faut aller.

 

KIM NOISETTE
 

Commenter cet article